Aurore, l'invisible - 8ème de la Finale du concours de printemps short édition 2015

Rédigé par Argan - - 7 commentaires

Nouvelle "Aurore, l'invisible" écrite par Argan Dumont (Gwen Le Tallec), auteur breton.

Aurore, l'invisible..... Cette nouvelle est l'histoire d'une jeune femme seule avec sa fille Anna. Elle habite la ville close de Saint Malo. Elle est bénévole pour les restos du coeur et rencontre Argan un jeune peintre qui donne un coup de main. On découvre au fil de cette histoire qu'Aurore est très active pour les autres mais qu'elle est considérée par notre société comme une assistée... Elle est l'Esméralda de ce peuple invisible que constitue ces gens dans la précarité. C'est également une  belle histoire d'amour. Passez lire cette nouvelle si vous avez le temps ! Cette nouvelle est arrivée 8ème de la finale du grand concours Printemps 2015 sur Short Edition. - Cliquez sur short édition pour lire la nouvelle !

7 commentaires

#1 Argan a dit :

Cette nouvelle est en compétition pour le grand prix de printemps sur short édition et vous pouvez voter à la fin de la nouvelle si vous avez aimé ! N'hésitez pas à soutenir Aurore !!!

#2 Michele a dit :

Je découvre par hasard ce site et je le trouve super. Je me suis égarée et j'ai lu cette nouvelle très émouvante ? J'ai hâte de lire les autres. Merci !

#3 Cerise a dit :

Bravo pour votre site, très bien conçu et agreable à visiter.
A bientot sur SE et bonne chance pour vos projets.

#4 Antoine a dit :

Je suis un de vos lecteurs sur ShortEdition et suis passé voir votre site. Très belle réalisation, bravo!

#5 Argan a dit :

@Antoine :
Merci Antoine ! Au plaisir de se lire ! Gwen

#6 Argan a dit :

Commentaire d'un lecteur de short !
Aurore, L'invisible... J'aurais dû me méfier avec un titre pareil, tout en transparence ;) C'est beau comme un conte de Noël, beau comme un conte urbain, beau comme la vie quand elle s'emmêle les pinceaux dans les couleurs du temps. Intemporelle histoire d'amour au pays des humains en survivance. Et puis " Elle bifurque rue Saint Barbe et passe devant « Le café du coin d’en bas de la rue du bout de la ville d’en face du port. La java. ». Et puis, des restos du coeur à pôle emploi... Et puis, de cette rencontre improbable qui a lieu parce qu'elle doit être et que c'est comme cela que toute histoire de vie devrait finir : — J’ai fait simplement un saut au pays de l’indifférence et de l’ignorance... J’ai rencontré cette femme, elle semblait si seule, si désespérée...— Je vous aime Aurore...
— Moi aussi Argan.
J'ai des larmes de joie, des perles fines d'eau de vie salées qui coulent au long de mes joues, parce que, lire un conte comme celui-là, n'a rien de prévisible. Au lever du jour, l'Aurore est la plus belle sur les remparts de Saint Malo et l'invisible devient apparent comme le voile en tulle d'une étoile filante dansant Giselle à l'Opéra. L'Invisible, comme les ailes d'un ange qui soulève le voile du désir d'une vie faite pour aimer. Car l'aboutissement de l'Aurore, L'invisible... est avant tout d'offrir L'Amour en plat de résistance et ça, seul les Restos du Coeur peuvent l'offrir quand les âmes solidaires en présence font oeuvre d'humanité. Merci et +1 évidemment (pardon pour ce long commentaire, j'ai laissé mes m'eaux de vie couler d'âme errante). D'étoilement ♫♪♫♪

#7 Julie a dit :

Bonjour Argan, merci pour votre commentaire. Ca fait longtemps que je ne suis pas venue et je suis contente de voir que votre site se développe aussi bien. :-) Bonne continuation et bravo ! Julie l'écolière

Écrire un commentaire

Retour haut de page